Les Adjectifs en Français : Définition et Exemples

C’est quoi un adjectif ?

L’adjectif est un mot qui s’associe à un nom ou à un pronom. Il existe deux types d’adjectifs qui sont caractérisés pour déterminer ou qualifier le nom. Pour le premier, on a l’adjectif non qualificatif ou adjectif déterminatif, composé des adjectifs possessifs, démonstratifs, indéfinis, numéraux, interrogatifs, exclamatifs et relatifs. Dans le deuxième cas, l’adjectif est dit qualificatif.

Nous allons ensemble développer ces deux types d’adjectifs pour une meilleure connaissance de leur utilisation.

Adjectifs déterminatifs

Adjectifs possessifs

Comme son nom l’indique, l’adjectif possessif renvoie à la possession, aux êtres ou choses appartenant à une personne. Il établit une relation entre le possesseur (déterminant) et le possessif (déterminé). Sa forme varie selon la personne, le genre et le nombre. Ainsi, on peut les ranger dans un tableau comme-ci :

PersonneSingulierPlurielExemples
1ère personne (je)mon/mamesmon ami / ma lettre / mes jeux
2ème personne (tu)ton/tateston ami / ta lettre / tes jeux
3ème personne (il/elle)son/sasesson ami / sa lettre / ses jeux
1ère personne (nous)notrenosnotre ami / nos amis
2ème personne (vous)votrevosvotre ami / vos amis
3ème personne (ils/elles)leurleursleur ami / leurs amis

Adjectifs démonstratifs

Les adjectifs démonstratifs sont présents dans deux principaux cas :

Dans le premier cas, suppléant les gestes de la main avec le pointage ou insistant sur un objet ou être, les adjectifs démonstratifs désignent une situation contextuelle.

Dans le second cas, évoquant une situation hors-contexte, parce qu’elle a été abordée déjà ou les interlocuteurs ont une connaissance préalable à la chose. Sa forme varie en genre et en nombre comme l’illustre le tableau ci-dessous.

SingulierPlurielExemples
ce (cet)/cettecesce garçon / cet homme / cette fille / ces filles

Adjectifs indéfinis

Les adjectifs indéfinis sont des mots qui expriment la quantité, la totalité ou le caractère négatif d’une chose. Chaque adjectif est spécifique quant à son accord. Les adjectifs indéfinis comme plusieurs, chaque restent invariables. Tandis que certain, tout, n’importe quel, tel, nul et aucun varient en genre et en nombre.

Adjectifs numéraux

On distingue deux types d’adjectifs numéraux : les cardinaux et les ordinaux.

Les adjectifs numéraux cardinaux servent à dénombrer de façon précise les chiffres : un (une), deux, trois, etc. Ils sont invariables, sauf vingt et cent qui prennent la marque du pluriel lorsqu’ils sont formés par un autre cardinal autre que « un ».

Exemples : cinq cents et quatre-vingts.

Cependant, ils restent invariables également lorsqu’ils sont complétés par un autre adjectif numéral cardinal. (Ex. : cinq-cent-dix et quatre-vingt-dix).

Les adjectifs numéraux ordinaux donnent le rang en se positionnant entre un article défini, possessif ou démonstratif et le déterminé. Ex. : premier, deuxième, troisième, etc.

Adjectifs interrogatifs, exclamatifs et relatifs

L’adjectif interrogatif et exclamatif quel indique sur quel mot porte l’interrogation ou l’exclamation. Il varie en genre et en nombre, et intervient dans les propositions interrogatives de forme directe ou indirecte et les propositions exclamatives.

L’adjectif relatif lequel intervient dans une subordonnée relative. Sa forme varie en genre et en nombre.

Résumons cette partie dans un tableau.

SingulierPluriel
Masculinquel/lequelquels/lesquels
Fémininquelle/laquellequelles/lesquelles

Adjectifs qualificatifs

L’adjectif qualificatif a pour rôle d’établir une relation par rapport à un nom ou de décrire l’aspect, la dimension ou la qualité d’un être ou d’une chose. Il a de multiples fonctions qu’on va expliquer dans la section suivante.

Fonctions de l’adjectif qualificatif

On distingue trois fonctions :

Adjectif épithète

L’adjectif épithète est un constituant du groupe du nom. Il se rapporte directement, de façon générale, au nom. Parfois certains noms, adverbes ou propositions subordonnées relatives peuvent s’employer comme adjectif et avoir une fonction épithète.

L’adjectif épithète peut se placer avant ou après le nom : une belle chemise / une chemise belle.

Adjectif attribut

L’adjectif attribut est un constituant du groupe du verbe. Il exprime la qualité, l’état et la manière d’être par l’intermédiaire de certains verbes, qu’il s’agisse de l’attribut du sujet avec les verbes d’état (être, demeurer, paraître, devenir, rester…) ou de l’attribut du complément d’objet avec des verbes comme croire, appeler, nommer, vouloir, faire, trouver…

Adjectif apposé

L’adjectif apposé est un constituant du nom, séparé de celui-ci par une virgule, il s’accorde en genre et en nombre. Il n’a pas de place fixe, c’est-à-dire qu’il peut se placer avant ou après le nom qu’il qualifie.

Ex. :
Le maître, satisfait, félicite les élèves.
Satisfait, le maître félicite les élèves.

Formation de l’adjectif

On distingue les adjectifs de forme simple et ceux qui ont une structure composée. Les premiers sont généralement des mots qu’on ne peut pas décomposer (beau, souple, grand). Par contre, la forme composée se fait par suffixation.

Les suffixes adjectivaux sont nombreux. On peut citer :

  • et/-ette, respectivement dans garçonnet et fillette.
  • -iste dans journaliste.
  • -eux dans avantageux.
  • -if dans exécutif.

Accord de l’adjectif

L’adjectif s’accorde en genre et en nombre avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte. Exemple : un beau cahier / une belle femme.

Lorsque l’adjectif se rapporte à plusieurs noms du même genre, il se met au pluriel avec le genre des noms. Par contre, lorsqu’il se rapporte à plusieurs noms de genres différents, il se met au masculin pluriel.

Ex. :
Martin et Bernard sont absents.
Alice et Sara sont absentes.
Alice et Martin sont absents (le masculin l’emporte sur le féminin).

L’accord en genre obéit à une règle générale, mais dans certains cas, des exceptions entraînent des modifications morphologiques importantes.

De façon générale, on ajoute un -e au nom masculin pour former le féminin. Exemples :
Égal => égale.
Lent => lente.

Au niveau des complications, on a :

  • Changement de la consonne finale : long => longue.
  • Passage d’un -e sans accent à un -è accentué : complet => complète.
  • Transformation complexe : mou => molle.
  • Redoublement de la consonne finale : gentil => gentille.

L’accord en nombre se fait en ajoutant un -s au nom singulier. Les cas d’exception sont des adjectifs terminés en -eau (beau => beaux) et la plupart des adjectifs en -al dont le pluriel se forme en -aux sauf bancal, banal et natal (voir le pluriel des noms).

Notion de degré de l’adjectif

La notion de degré de l’adjectif implique l’intervention de certains adverbes d’intensité qui occasionnent la comparaison entre les êtres ou les choses.

Les comparatifs sont de trois ordres : comparatif de supériorité (plus), d’égalité (aussi ou si) et d’infériorité (moins). On appelle donc comparatif, un ensemble formé de ces adverbes et accompagné d’un adjectif.

On distingue le superlatif relatif du superlatif absolu :

Pour le premier cas, il se forme au moyen de la locution le plus ou le moins. Ex. :
La Russie est le plus grand pays.
Mlle Alice est la moins âgée dans sa classe.

En ce qui concerne le superlatif absolu, il se forme à l’aide des adverbes très, extrêmement, fort, etc. Ex. :
Mon oncle est très riche.
Cette voiture est extrêmement chère.

De formation irrégulière, bon, bien, mauvais et petit forment leur comparatif respectivement par meilleur, mieux, pire et moindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *